The Libertines billets et dates

Lire les commentaires des clients
  • bvseo_sdk, net_sdk, 3.1.1.0
  • CLOUD, getAggregateRating, 2ms
  • REVIEWS, PRODUCT
  • bvseo-msg: Configuration error - baseURI contains invalid characters, correct or encode URI.Configuration error - pageURI contains invalid characters, correct or encode URI.

Plus d'informations à propos The Libertines



Les Libertines sont arrivés à la fin des années 90 comme un taureau enragé dans un magasin de porcelaine post-Britpop fatigué et ont présenté au monde une nouvelle bande de bohémiens londoniens, dont les mélodies déglinguées, les tuniques militaires rouges, la poésie opiacée et
l'angoisse millénaire "live now pay never" du début des années 2000 ont fait le tour du monde.
Au coeur du groupe se trouve la bromance liée au sang entre les Jagger/Richards, Peter Doherty et Carl Barat, assistés par les jumeaux rythmiques John Hassall et Gary Powell, solides comme le roc.

Les origines de The Libertines remontent à 1997, dans le smog londonien. Peter Doherty et Carl Barât se sont rencontrés alors que ce dernier étudiait l'art dramatique à l'université de Brunel et ont emménagé ensemble dans un appartement de Camden, dans le nord de Londres.
L'alchimie entre eux a donné naissance à toutes sortes de musiques, de poésies et de désordres. The Libertines ont signé avec le légendaire label indépendant Rough Trade en 2001. Après avoir signé, ils s'installent dans un appartement à Bethnal Green, dans l'est de Londres,
qu'ils surnomment "The Albion Rooms" (un lieu qui est devenu l'endroit où se sont déroulés nombre de leurs premiers concerts de guérilla). Le premier album des Libertines, Up The Bracket, précédé des singles What a Waster et Up The Bracket, qui ont marqué leur époque, est sorti à l'automne 2002 et a été produit par Mick Jones, des ancêtres spirituels du groupe, The Clash. En tant que groupe de tournée, le groupe est devenu l'un des groupes les plus actifs du circuit, jouant des centaines de concerts non seulement au Royaume-Uni et en Europe, mais aussi au Japon et aux États-Unis. Le deuxième album éponyme The Libertines, qui contient deux des chansons phares du groupe, Can't Stand Me Now et What Became of the Likely Lads, est entré directement en première position lors de sa sortie en 2004, et de nombreuses tournées ont suivi.
Puis il y a eu une pause. Au cours des années suivantes, The Libertines est resté sur la glace, les différents membres s'essayant à de nouveaux groupes : Peter Doherty - Babyshambles ; Carl Barat & Gary Powell - Dirty Pretty Things ; et John Hassall - Yeti. En août 2010, les quatre membres de The Libertines se sont réunis pour donner une série de concerts, notamment aux festivals de Reading et de Leeds. Les concerts de reformation ont
reçu un accueil enthousiaste de la part de la presse et des fans, bien que l'avenir de The Libertines ne soit pas clair, Peter et Carl s'étant tous deux lancés dans des aventures en solo.

En avril 2014, The Libertines a annoncé qu'il se reformerait une fois de plus pour être la tête d'affiche d'un énorme concert à Hyde Park, à Londres ; le succès de cet événement a conduit à d'autres concerts, qui se sont déroulés à guichets fermés en un temps record. En 2015, les
Libertines signent un contrat avec Virgin/EMI. Ils enregistrent leur troisième album studio avec le producteur Jake Gosling
en Thaïlande. L'album qui en résulte, Anthems For Doomed Youth, entre dans le classement des albums britanniques à la troisième place et le groupe part en tournée dans le monde entier,

jouant dans des salles petites et grandes et en tête d'affiche de festivals. En 2020, les Libertines se sont lancés dans le monde de l'hôtellerie en ouvrant The Albion Rooms, un nouvel hôtel/studio magnifique, à Margate.

Tout bookmaker digne de ce nom vous aurait donné peu de chances de voir ce quatuor survivre plus d'un mois ou deux, étant donné le style de vie au bord du gouffre que les Libertines ont choisi de mener, mais deux décennies plus tard, nos héros byroniens, bien que plus âgés et
plus sages, mènent toujours le bon combat et font de la musique tout aussi vitale que leurs étonnants débuts.


Avis des internautes The Libertines

  • bvseo_sdk, net_sdk, 3.1.1.0
  • CLOUD, getReviews, 1ms
  • REVIEWS, PRODUCT
  • bvseo-msg: Configuration error - baseURI contains invalid characters, correct or encode URI.Configuration error - pageURI contains invalid characters, correct or encode URI.