L'imperatrice - Billets

Liberté // L'etage, Rennes.

Type de billet Prix (tarif hors frais)? Quantité
Tarif Réduit (Etudiant / Chercheur d'emploi) - Debout Placement Libre €22,00 (€22,00)
Tarif Normal - Debout Placement Libre €24,00 (€24,00)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation.

Plus d'informations sur les billets L'imperatrice

Un coeur qui bat très fort. Un chamboulement des sens, un trouble extrême, un burn-out émotionnel :
le phénomène a un nom, Tako Tsubo (« piège à poulpe », en japonais), syndrome qui se manifeste par
une déformation du coeur due à une intense émotion, négative ou positive. Et qui à ce jour n'a encore
trouvé aucun remède.
Ce vertige permanent, c'est ce dont a été faite la vie de L'Impératrice, depuis la sortie de Matahari, il y
a trois ans. Un premier album suivi de deux Olympia complets et d'une tournée qui emmène le
groupe sur les scènes du monde entier, qui sera stoppée net par le virus juste avant un certain
Coachella Festival. Là, face à un public français, mexicain, italien ou californien, L'Impératrice s'incarne,
s'offre sans compter, se confronte à d'autres regards. Un voyage qui élargit son horizon, la bouscule
parfois, la transporte souvent. Pour ses six membres, rien ne sera jamais comme avant.
Tako Tsubo est un album de rupture. L'Impératrice a certes gardé le goût de la danse, du groove posé
sur une basse virtuose, des synthés vintage et des mélodies pailletées. Mais s'est offert la liberté
d'explorer d'autres territoires, de faire un pas de côté. S'éloignant des cadres de la chanson française,
de ses refrains et de ses couplets, elle compose des titres qui se jouent des structures, osant une
cassure, un rythme syncopé, à l'image de ce coeur qui, sur le beau Anomalie bleue, saute une pulsation
sur deux sous le coup d'un transport amoureux. À l'élégance de la production, assurée comme sur
Matahari en collaboration avec Renaud Letang (Feist, Philippe Katerine), vient s'ajouter une vibration
solaire, venue de Californie. Un souffle chaud comme les couleurs d'un crépuscule sur le Pacifique,
souligné par le mix de Neal Pogue, sculpteur des sons de Outkast, Stevie Wonder ou Tyler the Creator,
que L'Impératrice a beaucoup écoutés. Et toujours, ces inflexions G-funk qui l'ont toujours inspirée.