LETO / JOK'AIR / RYAAM - Billets

Espace René L'Helguen, Athis-Mons.

Configuation : Assis ou debout (en fonction de l'évolution des restrictions sanitaires)
Attention : L'accès au concert peut être conditionné par la présentation du pass sanitaire.
Type de billet Prix (tarif hors frais)? Quantité
TARIF PLEIN - SEE TICKETS €22,00 (€22,00)
TARIF RÉDUIT - SEE TICKETS €13,80 (€13,80)

Des frais de transaction d'un montant de 1,45€ seront appliqués. Si vous achetez cinq billets, vous ne paierez qu'une fois les frais de réservation.

Plus d'informations sur les billets LETO / JOK'AIR / RYAAM

Leto


Tout semble sourire à Leto. En seulement deux mixtapes, un EP et un album, l’autre moitié du duo PSO Thug est devenu une figure incontournable du rap game. Son travail a déjà séduit PLK, Rim’K, mais également Ninho et Niska qui ont posé sur quelques-uns de ses titres. Cerise sur la dernière galette du rappeur de la Porte de Saint-Ouen, Booba, aka le Duc de Boulogne himself, apparaît en featuring sur le titre « Charbon ». On sait que tout va vite dans le milieu du rap, mais là ça cavale sévère !


Jok’Air


Si pour Jok'Air, 2020 fut l'année des certifications avec une pluie de singles d’or et un disque d’or, 2021 est, pour lui, l’année de la consécration ! Pour en arriver là, Melvin Félix, de son vrai nom, a commencé à rapper très tôt. À 12 ans, il se met à écrire ses premiers textes. À 13 ans, Jok’Air achète un micro et enregistre seul ses premiers morceaux qu’il fait circuler au collège. Et c’est à 15 ans que les choses commencent à se concrétiser avec ses collègues de la MZ. Une expérience qui va durer 10 piges avant qu’il ne se décide à entamer une carrière solo qui lui permet d’affirmer son style particulier : un mélange de douceur et de part sombre, composé de rap dur et de sons mélodieux avec des textes racontant son quotidien, son parcours et ses blessures.


Ryaam


Même si elle écrit des textes introspectifs, Ryaam ne se la joue pas solo. Elle aime faire des choses avec les autres et pour les autres. Elle, qui rappe depuis 2006, a sorti une compilation réunissant exclusivement des rappeuses issues de différents pays. Elle participera aussi en 2014 à la création du collectif Keskiya, regroupant une dizaine de rappeuses et rappeurs. Le but étant de se produire sur scène et d’organiser des concerts, en mêlant hip-hop et engagement. On se doute bien que Ryaam, avec son rap indépendant et conscient, n’oublie pas son milieu ouvrier, sa condition de femme et sa double culture.